Bulletin N°62 de Février 2010

Quoi de neuf ?

Formation des ingénieurs : un dossier qu'il faut lire !

Décidément, le journal La Presse et le milieu de l’ingénierie font bon ménage ! Après avoir publié un cahier spécial en novembre dernier, le quotidien montréalais a continué de s’intéresser au monde de l’ingénierie en publiant, cette fois, quatre articles de fond le 25 janvier dernier.

Sous la plume de la journaliste Martine Letarte, La Presse a publié récemment un dossier composé de quatre articles :

• Cap sur la formation continue
• Universités et écoles en concurrence
• Des ententes avec des universités
• C’est possible en région

À ne pas manquer

Nous attirons particulièrement votre attention sur le premier article qui traite de cet enjeu important qu’est la formation continue pour les ingénieurs. Dans cet article, la présidente de l’Ordre, Mme Maud Cohen ing., est largement citée. Elle parle notamment du projet de règlement sur le développement professionnel continu obligatoire des ingénieurs, un projet qui fait partie des priorités de développement de l’Ordre. Ce projet est actuellement à l'étude à l'Office des professions du Québec.

Une concurrence affichée

Dans le deuxième article, la journaliste fait état de la concurrence bien sentie que se livrent les différentes institutions d’enseignement en génie au Québec. On mentionne les spécialités que développent les universités pour se démarquer.

Cégeps et universités même combat !

Dans le troisième article, on lève le voile sur les liens de plus en plus étroits entre Cégep et universités. De plus en plus de collèges signent des ententes avec des universités, principalement avec Polytechnique, pour accélérer le parcours universitaire de leurs diplômés. Il faut dire que, déjà, l'École de technologie supérieure (ETS) accueille à bras ouverts les détenteurs d'un DEC technique en leur permettant de terminer leur baccalauréat en trois ans et demi seulement.

Pas juste dans les grands centres

Auparavant, pour devenir ingénieur, il n’y avait point de salut hors des grands centres. Les choses ont bien changé depuis quelques années. Le réseau des universités affiliées à l’Université du Québec forme maintenant des ingénieurs spécialisés dans des domaines de plus en plus diversifiés.

Un dossier très intéressant à lire

Imprimer
< Article précédent   Article suivant >