- A A A A +
Bannière
Accueil Consulter les Archives 2009 Mai 2009 Éditorial Survol d’une année fertile

Offres d'emploi

Formations

 
Meilleurs cours du colloque
Dès septembre 2013



De retour cet automne
Les Après-midis du Génie
 

Bulletin N°52 de Mai 2009

Éditorial

Survol d’une année fertile

 
En guise de bilan, voici quelques-uns des dossiers importants de ce troisième mandat.

La révision de la Loi sur les ingénieurs
Bien que le dossier soit toujours en instance à l’Office des professions du Québec, nous entrevoyons la lumière au bout du tunnel. À la suite de la cons­ti­tution du Groupe des sept (sur notre initiative avec six autres ordres), un processus de conciliation a été amorcé dans le dossier interprofessionnel des sciences appliquées et des technologies.
Les discussions vont donc porter sur la délégation d’actes sous supervision. On se souvient que les technologues professionnels demandaient l’attribution en pleine autonomie de certains actes exclusifs des membres de ces ordres, ce qui semble inacceptable au Groupe des sept. Un règlement en accord avec la protection du public pourrait donc intervenir, je l’espère. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution du dossier. L’appui et l’aide de tous les membres nous seront bien utiles.

Du nouveau pour les ingénieurs juniors
Sur la recommandation du comité ad hoc, un plan d’action a été élaboré pour réformer le statut d’ingénieur junior et stagiaire. Nous avons constaté en effet que de nombreux juniors « stationnaient » sans compléter leur juniorat. Les nouvelles mesures administratives vont inciter les ingénieurs juniors à devenir ingénieur à plein titre, et ce, dans un délai maximum de cinq ans. Ceci permettra de résoudre les situations parfois délicates, notamment lorsqu’un ingénieur junior se trouve sans supervision directe dans une PME. En parallèle, ils auront accès, en soutien à leur démarche, à des ressources telles que du coaching par des membres ac­tifs ou retraités. Les Sections régionales nous ont déjà assuré de leur collabo­ration dans ce sens. La protection du public se verra ainsi renforcée.
 
…et en développement professionnel
Tous les professionnels ont la responsabilité de mettre à jour leurs compétences. Nous avons donc produit le Guide de développement des compétences de l'ingénieur. Cet outil unique vous permettra de bien planifier et gérer votre développement professionnel, sachant que, tôt ou tard, la formation continue deviendra obligatoire.

Sur la place publique
En ce qui a trait à la gestion des infrastructures publiques, nos actions touchent autant les gouvernements que l’opinion publique. Ainsi, vous avez pu voir dans les médias deux lettres ouvertes sous ma signature. L’objectif est d’attirer l’attention des pouvoirs publics pour qu’ils fassent preuve de vision et dépensent à bon escient tous ces milliards qui déferlent sur le Québec. L’Ordre prône la mise en place de plans d’intervention à long terme pour assurer la pérennité des nouvelles infrastructures. Avec beaucoup de constance, nous faisons va­loir notre message portant sur la surveillance des travaux, la traçabilité et une gestion visionnaire de nos infrastructures.
 
Sur le plan de la mobilité des professionnels, l'Ordre a pris très tôt des mesures pour une meilleure intégration des professionnels formés à l’étranger. L’Ordre a devancé tout le monde, car nous sommes les premiers à avoir signé un Arrangement de reconnaissance mutuelle avec la France en cette matière, lors de la visite du Président Sarkozy pour la signature de l’Entente France-Québec avec le Premier ministre Charest, en octobre dernier. Des conditions de travail compétitives constituent encore un argument indéniable pour attirer ou garder les professionnels en génie au Québec.
 
Nos Sections régionales
L’année 2008-2009 a été une année de consolidation. Les Règles de constitution et de fonctionnement des Sections régionales ont été mises à jour pour uniformiser le processus d’affaires. Nous avons réussi à surmonter des difficultés de communication et d’ordre financier. Nous continuerons d’effectuer tous les envois à partir du serveur de l’Ordre, pour être en conformité avec la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et la protection des rensei­gnements personnels (projet de Loi 86). De nouveaux budgets ont été dégagés à cet effet. L’année s’est terminée sur le premier Sommet des Régionales.
 
La promotion de la profession
Nous avons mis la table cette année pour réaliser une campagne concertée pour la promotion de notre profession. À la demande générale, nous aurons notre campagne de communication au Québec, tout en ayant notre mot à dire dans la campagne de communication mise de l’avant par Ingénieurs Canada. Le travail réalisé par le Comité de liaison des regroupements d’ingénieurs va pouvoir être mis à profit, afin de faire mieux connaître la profession et de lui donner la place qui lui revient.
 
Je conclurai en réitérant ma profonde détermination à poursuivre notre mandat afin de nous rapprocher de notre vision qui consiste à faire de l’Ordre un orga­nisme rassembleur et une référence en matière de professionnalisme et d’excellence en génie. Bien sûr, votre appui est essentiel et je vous remercie de votre confiance.
Imprimer PDF

Publicité

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière