- A A A A +
Bannière
Accueil Bulletin Le cours sur le professionnalisme : un geste pour rétablir la confiance du public

Offres d'emploi

Formations

 
Meilleurs cours du colloque
Dès septembre 2013



De retour cet automne
Les Après-midis du Génie
 

Bulletin N°101 - avril 2013

Éditorial

Le cours sur le professionnalisme : un geste pour rétablir la confiance du public

Le Conseil d’administration de l’Ordre a fixé au 15 mai prochain la date butoir imposée à tous les ingénieurs pour suivre le cours sur le professionnalisme, qui est donné en ligne depuis septembre dernier. À quelques jours de cette date limite, permettez-moi de vous rappeler pourquoi l’Ordre a décidé d’imposer cette nouvelle obligation à l’ensemble des membres.

Comme vous le savez peut-être, le Plan stratégique 2010-2015 de l’Ordre a pour objectif premier de rétablir le lien de confiance entre le public et la profession. Afin de mieux orienter les actions découlant de cette planification, l’Ordre a mené des études pour mieux comprendre les difficultés des ingénieurs en matière d’éthique et de déontologie. Ces études nous ont placés devant trois principales constatations.

La première concerne le secteur de la construction et des travaux publics, où l’on observe des manquements éthiques et déontologiques dans certaines pratiques d’affaires. Les deux autres constatations s’appliquent à l’ensemble des ingénieurs, tous secteurs confondus. Il y a d’une part des pressions qui sont parfois exercées sur des ingénieurs pour qu’ils acceptent des mandats sans avoir tout le temps et les budgets requis pour les réaliser selon les règles de l’art. D’autre part, de nombreux ingénieurs ne connaissent malheureusement pas bien leur code de déontologie.

Ces trois éléments combinés font que les ingénieurs sont souvent peu préparés à faire face aux défis éthiques et déontologiques qui se présentent dans leur pratique quotidienne. C’est pour remédier à cette situation que l’Ordre a décidé d’imposer à tous ses membres un cours sur le professionnalisme.

Comme je l’avais fait dans une lettre transmise l’automne dernier, je vous invite donc à suivre ce cours – si ce n’est pas déjà fait – dans les prochains jours. Je soulignais dans cette lettre qu’il est important de se conformer à cette obligation, à défaut de quoi les mécanismes prévus, pouvant mener à la radiation, seront enclenchés.

J’ai moi-même suivi le cours l’automne dernier et je vous garantis que les deux heures et demie que j’y ai consacrées sont du temps bien investi. En effet, quel que soit notre domaine de pratique, nous sommes tous un jour ou l’autre aux prises avec des dilemmes éthiques.
 
Certains diront que deux heures et demie de cours ne suffisent pas, et ils ont raison ! Cette formation n’est qu’un élément parmi une série d’initiatives qui visent à améliorer notre maîtrise des enjeux éthiques (ligne 1 877 ÉTHIQUE, études de cas, Guide de pratique professionnelle, etc.). De plus, d’autres cours portant sur des aspects plus précis et plus détaillés pourront ultérieurement être élaborés.

Qu’on le veuille ou non, l’ensemble de la profession est malheureusement éclaboussée par les comportements répréhensibles de quelques-uns. J’incite donc tous les membres à mettre la main à la pâte. C’est par l’ensemble de nos efforts, collectifs et individuels, que nous réussirons à redonner à la profession la réputation enviable qu’elle a eue par le passé et qu’elle mérite de retrouver !

Daniel Lebel, ing., PMP
Président

Pour faire part de vos commentaires : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

Imprimer PDF

Publicité

Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière